Savez vous pourquoi le mental s’accroche à la négativité ?

Le problème, avec les mots toxiques et blessants prononcés lors d’un déluge émotionnel entre deux personnes, c’est que le mental a du mal à oublier les propos tenus sous le coup de l’émotion. Il s’y accroche, il n’abandonne pas, il n’arrive pas à lâcher prise. Il se les répète sans cesse en se demandant :
EN EST-IL VRAIMENT AINSI ?

VOULAIT-IL OU VOULAIT-ELLE VRAIMENT DIRE CELA?
SUIS-JE VRAIMENT COMME CECI OU COMME CELA ?

LE MENTAL S’ACCROCHE A LA NEGATIVITE

Tandis qu’il oubli très facilement les moments positifs et heureux, il renonce rarement aux épisodes négatifs. Une étape importante consiste à éviter de tenir des propos émotionnellement chargés de manière indirecte. Dans un partenariat et dans toutes nos relations avec les autres, nous devons être extrêmement vigilants à ce que nous disons et comment nous le disons. Écoutez le ton de la voix que vous utilisez et vérifiez que vos paroles ne sont pas chargées , qu’à travers le ton de votre voix ne perce pas l’intention délibérée d’en dire plus que les mots eux-mêmes.

Apprenez à déceler quand vos émotions s’infiltrent dans le son de votre voix. Exercer vous à résister à la tentation d’envoyer des commentaires chargés de piques délibérément blessantes. Celles-ci fonctionnent comme « des flèches émotionnelles » pouvant déclencher les émotions de l’autre. Évitez de faire des remarques qui, vous le savez d’avance, vont contrarier ou blesser l’autre. Les émotions viennent toujours avec une charge (c’est de la pure énergie) aussi, il est facile de les détecter dans votre voix, dans votre corps. L’autre va s’emparer de la vibration négative que vous lui transmettez « comme une éponge » et qui résonne avec ses propres sentiments refoulés, incitant ainsi les émotions à prendre vie.

Attention cela peut devenir une addiction émotionnelle très toxique dans la relation et même la détruire. 

Une autre astuce est de visiter nos émotions et d’y faire face. Derrière la colère se cache la peur et la peur est le contraire de l’amour.

CONSEILS
Ne prenez pas pour vous les émotions des autres, mêmes si vous en êtes le facteur déclenchant !

Ne dites pas aux autres qu’ils sont émotionnels
Devenez un observateur des comportements émotionnels.

LORSQUE NOUS FACE AUX ÉMOTIONS SANS EN DÉVERSER LE VENIN SUR LES AUTRES, ELLES NOUS APPORTENT DES ÉLÉMENTS IMPORTANTS DE COMPREHENSION. Y FAIRE FACE NOUS PERMET DE POSER DES MOTS ET DES ACTIONS PLUS JUSTES.

TOUT CE QUE NOUS FUYONS NOUS POURSUIS§
TOUT CE A QUOI NOUS FAISONS FACE S’EFFACE !

Vous pouvez mettre en lumière ce qui agit malgré vous de façon inconsciente. Si l’inconscient existe comment le libre arbitre peut-il exister ?

PRISES DE RENDEZ-VOUS

Spread the love

La famille, espace de souffrance

extrait du livre La thérapie Communautaire de Adalberto de Paula Barreto

Certaines familles, à l’arrivée d’un enfant, agissent comme si elles ne comprenaient pas que l’être vivant qu’elles viennent d’accueillir à besoin d’affection, de tendresse pour se sentir en sécurité.

Cette structure familiale, n’a pas assez de souplesse pour intégrer le nouveau, le différent, l’enfant qui désire faire partie de cette famille……sa famille

La structure de ces relations familiales est fondée sur des fonctions fixes, des tâches à accepter, le respect de devoir, les obligations à satisfaire. Il n’y a pas d’espace pour la créativité, l’improvisation. Tout fonctionne comme s’il existait une logique efficiente, qui n’a pas besoin d’être modifiée. Tout changement tenter par l’enfant est bientôt considéré comme une menace de l’équilibre familial.

Cette attitude est ressentie par l’enfant comme le rejet de son existence, puisque ces opinions ne sont pas prises en considération. Il commence alors a se sentir comme un corps étranger et le milieu familial devient Continuer la lecture

Spread the love