C’est quoi la responsabilité? Est-ce que ça s’apprend ?

 

APPRENDRE LA RESPONSABILITÉ

 

Avance, mais n’avance pas dans la direction vers laquelle ta peur te pousse « RUMI »

 

Le mot « responsabilité » est aujourd’hui employé dans le sens du devoir. Et pourtant il est important de se libérer du sens du devoir en faveur de l’honnêteté et de l’intégrité.

Ce mot « responsabilité » peut avoir en effet de vilaines conations. Il peut évoquer le « devoir » ou les « règles » que l’on nous a souvent stupidement imposées et que nous avons suivies ou suivons encore, parce que l’on nous a dit que telle était la manière « juste » et « appropriée » de vivre. Mais la responsabilité& authentique signifie que nous avons conscience de l’impact de nos actions et que nous sommes déterminés à ressentir la façon dont notre comportement affecte les autres.

Responsabilité signifie: « RÉPONSE-ABILITÉ » : la capacité à rester présents à chaque instant et à répondre de manière adaptée à chaque situation.

Quand nous sommes responsables dans ce sens, non seulement les autres peuvent nous faire confiance, mais encore plus important, nous nous respectons et nous nous faisons confiance.

 LE PRIX DE NOTRE IRRESPONSABILITÉ

Quand nous ne prenons pas la responsabilité de nos actes nous nous sentons mis à l’écart et isolés et nous reprochons aux autres de se refermer. Et lorsque nous sommes irresponsables, nous payons le prix d’être considérés et traités comme un enfant : au fond de nous, c’est comme cela que nous nous sentons.

Souvent devenir conscient de notre irresponsabilité est le premier pas pour devenir responsable.

 ÊTRE IRRESPONSABLE DANS DANS NOTRE ÉNERGIE

La responsabilité, l’aptitude à répondre ne concerne pas seulement la tenue d’un engagement ou d’une promesse. Elle concerne aussi la façon dont nous manifestons nos émotions et notre énergie. Par exemple, dans un de mes ateliers de groupe, un homme prenait souvent la parole pendant les cercles de partage, mais quand il ne parlait pas, il n’avait pas l’attention du groupe. Il n’écoutait pas les autres et parfois même qu’il se couchait et paraissait dormir. Quand un des participants lui a dit qu’il se sentait offensé par son attitude, il ‘est mis en colère et s’est défendu en prétendant qu’il écoutait. Mais tout le monde voyait bien que lorsqu’il n’était pas le centre de l’attention, il perdait tout intérêt pour le groupe. Plus tard, pendant l’atelier, son épouse nous a raconté qu’elle avait peut de sa violence verbale envers elle et son enfant. Pendant la durée des ateliers (répartis sur 2 heures par jour pendant 9 jours au total), plusieurs participants se sont sentis intimidé par lui, ce qui lui a conféré un certain pouvoir de contrôle sur le groupe. Mais ce qu’il a gagné en pouvoir de contrôle, il l’avait perdu en chaleur et en affection de la part des participants.

 

AUTRE MANIÈRE D’ÊTRE IRRESPONSABLE DANS NOTRE ÉNERGIE

LE BLÂME

Lorsque nous blâmons les autres, l’environnement ou les circonstances pour ce que nous ressentons. Nous rendons l’extérieur responsable de notre état intérieur. Quand la vie ne nous donne pas ce que nous désirons nous optons bien souvent pour deux options : soit blâmer quelqu’un, soit baisser les bras. Il est important de prendre conscience de cet état de privation, et de prendre le temps de se donner ce dont nous avons vraiment besoin, le risque étant sinon de tomber dans la dépression.

LA COLÈRE 

Nous sommes souvent irresponsables avec notre colère ? Nous portons en nous beaucoup de rage inconsciente et inexplorée, et si nous ne l’abordons pas d’une manière saine, celle-ci se manifeste de façon inadéquate. 

J’ai travaillé avec un couple qui au début, me semblait vivre une relation d’amour et d’intimité. J’ai appris lors des consultations que depuis longtemps l’homme avait d’imprévisible explosion de rage, souvent après avoir bu, ou des que quelqu’un ne faisait pas ce qu’il voulait. Dans ces moments, il devenait verbalement violent, et sarcastique envers sa femme et ses enfants, il justifiait ses propos en disant que sa femme manquait d’humour et se dédouanait au nom de l’humour et que les autres était dépourvu. Malgré qu’il travaillât sur lui-même et qu’il commençât à prendre la responsabilité de sa colère, son épouse avait accumulé une telle méfiance qu’elle ne pouvait plus s’ouvrir à lui. Il reconnait sa violence envers elle, mais continuait à refuser de sentir la douleur qu’il causait.

En réalité tant qu’il n’ouvrira pas son cœur pour pouvoir ressentir cette souffrance, sa femme ne parviendra plus ni à s’ouvrir ni à lui faire confiance.

Une autre manière de ne pas prendre la responsabilité de notre colère et de notre douleur est de les exprimer indirectement, en coupant la connexion et en retenant notre amour et notre énergie. Même si cette réaction à la douleur est très courante, elle est dysfonctionnelle, car indirecte. L’énergie reste bloquée dans notre système et nous empoisonne.

Parfois il peut s’écouler des années sans que nous entrions plus profondément dans notre ressenti.  Un jour en consultation un homme ne voulait pas admettre qu’il était furieux contre son épouse qui se refusait à lui quand il la désirait. En réaction à ce rejet, il devenait de mauvaise humeur et allait marcher autour de chez lui, irrité et grognon. Quand son épouse lui demandait ce qui n’allait pas, il répondait qu’il ne se sentait pas bien. Sa colère réprimée s’est cristallisée au fond de lui et à créer toutes sortes de symptômes dans son corps qui a fini par le conduire à une grave dépression.

 

LES INGRÉDIENTS POUR APPRENDRE LA RESPONSABILITÉ

Il existe trois aspects sur lequel nous devons travailler pour sortir de l’irresponsabilité

  • Le premier aspect est de comprendre et de sentir comment une attitude est liée à notre blessure originelle de trahison et d’invasion. C’est la racine. Sentir la peur derrière notre irresponsabilité et notre malhonnêteté
  • Le second est d’accepter de sentir combien ce comportement affecte les autres, et la douleur qu’il engendre. Sentir l’effet de notre irresponsabilité
  • Le troisième, est le sincère désir de notre cœur de grandir. Décision de grandir

 

EXERCICE :

DEMANDEZ-VOUS :

  1. Où dans ma vie ai-je un comportement irresponsable ou peu fiable ? Au travail, dans mes relations, en ce qui concerne ma santé, mon argent, mon corps ?
  2. De quelles manières est-ce que je me comporte de façon irresponsable ou peu fiable ?
  3. Si j’explore mes insécurités et mes peurs, quelle est la raison pour laquelle j’agis de cette façon ?
  4. Quels premiers pas pourrais-je et voudrais-je accomplir pour me donner plus de dignité et de respect envers moi-même ?

 

BESOIN D’AIDE POUR AVANCER DANS LA BONNE DIRECTION ?

PRISE DE RENDEZ-VOUS

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.