LA PEUR DE L’ABANDON, UNE BLESSURE SILENCIEUSE ET ATTRISTANTE!

L’ABANDON

Abandonner quelqu’un, c’est le quitter, le laisser, ne pas vouloir s’en occuper. Plusieurs personnes confondent le rejet et l’abandon.

La blessure vécue dans le cas d’un abandon se situe davantage au niveau de l’avoir et du faire plutôt qu’au niveau du être comme c’est le cas dans la la souffrance du rejet.

Les personnes souffrants d’un manque d’abandon, parlent souvent d’un manque de communication de la part de leur parent du sexe opposé. Bien souvent cette blessure s’associe au rejet . La thérapie révèle que la personne s’est sentie rejetée par son parents du même sexe et abandonnée par le parent du sexe opposé qui, selon elle, aurait du veiller à ce qu’elle soit moins rejetée par l’autre parents.

Pourquoi ?
bien souvent c’est parce que le parent du même sexe qui ne s’occupe pas de lui agit ainsi (défaillance inconsciente) parce qu’il se rejette lui même, et c’est ça que l’enfant , en fusion sent au plus profond de lui lui même. 

Ceux qui souffrent de l’abandon se sentent pas assez nourris affectivement. Le manque de nourriture physique peut aussi causer la blessure d’abandon qui commence vers l’âge de 2 ans. Alors que la blessure du rejet  s’installe dès les premiers jours de la vie.

L’abandon provoque un sentiment très fort, lui laissant croire qu’il ne peut arriver à rien tout seul et qu’il a besoin de quelqu’un d’autre pour le supporter.  la posture de la personne dépendante aura une posture qui s’affaisse, elle s’abandonne elle même, le ne sait pas tenir son corps.

La personne qui porte la blessure de l’abandon est hyperattentive, et ne supporte pas le manque d’attention des autres. Elle ne vit pas les évènements difficiles de la vie comme des difficultés. Les problèmes lui apportent plu^tôt le cadeau d’avoir de l’attention de la part des autres.

Ce qu’elle se dit de façon consciente ou inconsciente « Être abandonnée est plus douloureux à vivre que les divers problèmes ou maltraitances qu’il subit ».

La plus grande peur du dépendant est la solitude, Il à peur de sa force intérieure créative. 

CELUI QUI VIT DE L’ABANDON, NOURRIT SA BLESSURE CHAQUE FOIS QU’IL ABANDONNE UN PROJET QUI LUI TENAIT A CŒUR. QU’ELLE SE LAISSE TOMBER, QU’IL NE S’OCCUPE PAS ASSEZ DE LUI-MÊME ET QU-IL NE SE DONNE PAS L’ATTENTION DONT IL A BESOIN.
IL FAIT PEUR AUX AUTRES EN S’ACCROCHANT TROP A EUX ET S’ARRANGE AINSI POUR LES PERDRE ET SE RETROUVER SEUL A NOUVEAU. IL FAIT BEAUCOUP SOUFFRIR SON CORPS EN CREANT DES MALADIES? PAR MANQUE DE SOIN ET D’ATTENTION, POUR ATTIRER L’ATTENTION DES AUTRES.

La solitude est la plus grande peur de celui qui souffre de la blessure d’abandon. C’est pourquoi il est capable d’endurer des situations très difficile avant d’y mettre fin. Si l’autre lui annone qu’elle veut partir, la personne dépendante souffre énormément.

Si c’est votre cas et que vous vous voyez vous accrocher pour ne pas être abandonné, il est important de vous donner du soutien. Imaginez quelque chose qui vous donne du support. Ne vous « lâchez » surtout pas lorsque vous vivez des moments de désespoir et que vous croyez que vous ne pouvez plus vous faire aider de l’extérieur. En vous supportant vous même, la lumière se fera et vous trouverez la solution à votre problème.

La dépendance permet de donner les commandes de notre intelligence , de notre force et notre confiance à d’autres et ainsi nous nous privons de notre potentiel véritable.

Par exemple, nous nous battons pour des identités fictives qui ne souffrent et ne saignent pas (au nom de… drapeaux, religions, entreprises…) Nous nous mettons au service de l’économie et de la technologie. Comment en est-on arrivé là ? Nous nous sommes privés de notre intelligence en inversant les processus. Et nous retrouvons comme des enfants en régression. c’est la même chose dans la vie amoureuse, dès que nous perdons notre connexion avec notre propre pouvoir.  En retournant la situation, nous retrouvons notre intelligence créative qui nous permet de vivre pleinement

« Lao Tseu dit que si vous voulez être au sommet, soyez doux et faible. Soyez aussi faible, doux et tendre que l’herbe, ne soyez pas fort comme de grands arbres.

Il a un intérêt pour tout ce qui est inutile. Il dit qu’être inutile c’est être protégé. Être utile est dangereux, car si vous êtes utile, quelqu’un vous utilisera, vous serez exploité. Si vous êtes fort on vous enrôlera dans l’armée.

Lao Tseu dit « souvenez vous en à présent, soyez inutiles. Sinon, vous deviendrez de la chair à canon »

La vie peut être considérée de deux façons : soit vous la considérez comme utilitaire, une chose doit être utilisée pour une autre chose – alors la vie devient un moyen et une fin accomplie. Soit vous la considérez comme une réjouissance, pas comme une utilité – alors ce moment est tout, il n’y a pas d’objectif, de but. La vie est une vibration fluide.

La vie ne devrait pas signifier, elle devrait être ! Une fin en soi n’allant nulle part…se réjouissant ici et maintenant, célébrant. C’est a ce moment que la douceur advient. Si vous essayé d’être utile vous devenez dur. Si vous essayez de lutter, vous deviendrez dur. Abandonnez-vous, et permettez au flux de la vie de vous emporter où qu’il aille. Que le but du Tout soit votre but ! ne recherchez pas de but privé. Faites-en juste partie et une infinie beauté, une grâce se déploient.

Essayez de sentir ce que je dis. Ce n’est pas une question de compréhension, de capacité intellectuelle. Sentez ce que je dis ! imbibez-vous-en ! que cela vous accompagne. Trouvez-y de la joie et vous serez tendre. Coulez avec la rivière. Devenez la rivière. »

 Notre besoin de solitude et notre besoin de vivre avec les autres nous poussent à faire face à deux principes :

  1. LA CERTITUDE, principe bureaucratique balisé, cadré, rythmé, prévisible, programmé, normé qui empêche la vie de s’écouler librement (école, travail, retraite, payer ses factures etc). Des boites pour des boites
  2. L’INCERTITUDE, principe qui permet à l’intelligence créative de développer le mouvement afin d’avancer et de vivre pleinement

SOYEZ ÉGOÏSTES

A part les hypocrites, tout le monde est égoïste. Le mot égoïste à pris une connotation très contradictoire, car toutes les religions l’ont condamné. Elles ne veulent pas que vous soyez égoïstes. Mais pourquoi ? Pour aider les autres….

Un enfant parlait à sa mère. Elle lui dit « souviens toi de toujours aider les autres ». L’enfant demanda : « Et alors, que feront les autres ? ». Naturellement, la mère répondit : « Ils aideront les autres ». L’enfant dit : « C’est un procédé étrange. Plutôt que d’inverser et de rendre les choses inutilement compliquées, pourquoi ne pas s’aider soi-même ? »

L’égoïsme est naturel. Oui quand vous êtes égoïstes, il arrive un moment ou vous partagez. Quand vous êtes dans un état de joie débordante, à ce moment-là, vous pouvez partager. On dit au gens d’aider les autres, et en eux-mêmes, ils sont vides. On leur dit d’aimer les autres – aimez vos voisins, aimez vos ennemis – et on ne leur dit jamais de s’aimer eux-mêmes. Toutes les religions, directement ou indirectement, disent au gens de se détester eux-mêmes.

Une personne qui se déteste ne peut pas aimer qui que ce soit, elle ne peut que prétendre!

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE POUR LA DÉCOUVERTE DE SOI ?
PRISE DE RENDEZ-VOUS

 

 

 

 

 

 

 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.